Vivons-nous les dernières heures de l’Assurance-Vie ?

Cher lecteur,

Les choses sont désormais extrêmement claires :

Les assureurs ne veulent plus d’assurance-vie en fonds euros, et vous non plus.

Qui voudrait d’un placement qui :

  • Ne rapporte plus rien ?
  • Présente des risques très élevés ?
  • Avec des frais de gestion importants ?

Personne.

C’est important de le dire, car les fonds euros représentent 80% de l’assurance-vie des Français.

La descente aux enfers des rendements ne s’arrête pas. Les dettes européennes qu’ils financent sont de plus en plus critiques, et les rendements baissent chaque année :

Rendement des fonds euros

La moyenne des rendements des fonds euros en 2020 va approcher de 1%.

Mais c’est une moyenne. Les meilleurs taux sont encore donnés par les contrats associatifs ou mutualistes, parfois au-dessus de 2%.

En revanche chez certaines grandes banques et assurances c’est 0,5%, soit moins que l’inflation…

Au final, les rendements sont si faibles que ce sont les niveaux de frais qui font la différence. 

Et c’est sur les frais que les assurances essaient de “se rattraper”, pour compenser l’argent qu’elles perdent avec les taux d’intérêt négatifs.

Alors les frais de gestion s’envolent, en particulier pour les mouvements au sein d’une assurance-vie, ou les entrées en fonds euros. 

Surtout ne faites aucune action sans bien demander tous les frais associés, car ceux-ci ont vraiment explosé ces deux dernières années !

Faut-il passer en Unités de compte ?

Les assureurs font TOUT pour transférer un maximum des assurances-vie en Unités de compte, c’est-à-dire en achat d’actifs et sans les garanties du fonds euros.

Je remercie Caroline, une fidèle lectrice d’Options Gagnantes qui m’a récemment envoyé son témoignage. Elle vient de quitter son métier de conseillère en assurances :

“J’ai été pendant longtemps dans le secteur bancaire, jusqu’à peu de temps!

J’ai des principes et des valeurs fortes, et c’est pourquoi aujourd’hui je ne suis plus dans la banque !!

Avec la baisse des taux, les fonds euro rapportaient peu et allaient rapporter dans les années à venir de moins en moins à nos clients.

Nous avons eu des tas de formations pour vendre les unités de compte, bannir le fonds euro, sous couvert des questionnaires de risques que le client ne comprend pas forcément….

Pour les nouveaux contrats : pour avoir les droits d’entrée offerts, la condition était d’avoir a minima 30% d’UC.

Je suis scandalisée mais ne peux pas faire grand chose! Je suis simplement contente d’être sortie de cette machine !”



Mais est-ce une si bonne affaire d’investir en Unités de Compte plutôt qu’en fonds euros ?

D’abord, se pose encore le problème des frais de gestion, car l’assurance exerce une gestion déléguée d’actifs assez basiques, avec beaucoup d’acteurs au milieu.

Autant le dire clairement : si vous voulez placer sur les marchés, autant le faire vous-même, car avec les unités de compte je crois que vous perdez dans tous les cas : 

  • En période normale vous gagnez à peu prêt la moyenne du marché, mais soustrait de frais de gestion énormes, il ne reste plus grand chose et vous ne profitez pas des intérêts composés.

D’ailleurs la dernière large étude Facts&Figures relève même qu’à cause des frais, “la gestion profilée prudente en UC a moins rapporté en moyenne que les fonds en euros au cours de ces dernières années.” 

Sans oublier qu’avec une assurance-vie vous avez accès à peu de supports, car les assureurs proposent surtout les placements avec de gros frais de gestion. (Et oui vous êtes un client captif !)

  • En cas de crise, vous perdez votre capital autant que si vous gériez vous-même votre argent, mais sans avoir pu prendre les bons placements pour vous couvrir.

Finalement, beaucoup de gens restent accrochés à l’assurance-vie parce qu’ils pensent qu’elle présente le meilleur avantage fiscal. Et sont prêts à payer de gros frais pour cela.

Mais je voudrais casser une idée reçue : NON l’assurance-vie n’est pas l’option la plus avantageuse fiscalement pour détenir les actions. 

La fiscalité du PEA est meilleure que l’assurance-vie

C’est simple, si l’on parle de moins de 150’000€ :

  • Avec l’Assurance-vie, après 8 ans, et au-dessus de 4600€ par an, c’est 7,5% d’impôt sur les plus-values.
  • Avec le Plan d’Epargne en Actions, après 5 ans seulement, vous pouvez retirer la somme de votre choix sans aucun impôt sur les plus-values.

(Dans les deux cas il y a toujours les prélèvements sociaux)

Vous le voyez sur ce graphique, la fiscalité fait une différence sur le long-terme.

Graphe Assurance-Vie

Source : Step by step
J’ajouterais que la tendance est bonne pour le PEA qui a les faveurs de nos politiques, contrairement aux placements d’épargne. 

Dans sa dernière loi PACTE, le gouvernement a choisi de faciliter les transferts de PEA d’une banque à l’autre. Alors que cela a été refusé pour l’assurance-vie.

Donc si vous ne savez pas quoi faire de votre assurance vie, mais voulez absolument la garder, étudiez bien avant de mettre en unités de compte :

  •  les frais de l’assureur
  •  et attendez le bon moment sur les marchés, car quelle que soit la pression mise par votre assureur, avec les frais annuels en plus il vous sera vraiment difficile d’être rentable. 

Mais ne croyez pas que votre assurance-vie vous apporte de bons rendements, ni vous couvre des risques actuels, ni soit la meilleure option fiscale. C’était le cas par le passé, mais plus maintenant.

L’avantage sur la succession… bientôt supprimé ?

 Au final si vous avez une assurance-vie, vous vous dites surement que vous payez cher en frais pour profiter de l’avantage en cas de succession à vos héritiers.

En effet ce qui est placé sur votre assurance-vie revient à votre héritier direct à votre décès, sans droit de succession (je ne rentre pas ici dans toutes les conditions d’héritage).

Mais mais mais… même cet aspect de l’assurance-vie est en ballotage…

Le 13 décembre 2019, la Garde des Sceaux a reçu le Rapport qu’elle avait commandé sur la question des héritages (vous trouverez le rapport dans les sources)

Ce Rapport conseille de repasser les assurances-vie dans le régime commun d’héritage !

Il ne tient plus qu’à un fil que cet avantage disparaisse pour de bon avec une proposition de loi.

Donc si vous avez moins de 70 ans, il est bien possible que cet avantage de succession ait disparu avant qu’il ne vous serve…

Vous pensez que j’exagère ? Que des lois ne passeraient pas si vite, surtout sur l’assurance-vie ? 

Alors regardez celle-ci que nos ministres ont déjà fait passer dans votre dos !

Votre assurance-vie bientôt bloquée par le gouvernement ?

Le 23 mai 2016, Monsieur Sapin s’est attaqué à votre assurance-vie dans son plan de “modernisation de la vie économique”.

Le petit amendement sur l’article 21bis de la loi Sapin 2, passé en catimini, permet désormais à un Comité Consultatif de Bercy de bloquer vos contrats d’assurances-vie de façon renouvelable à l’infini, si les assurances sont en mauvaise posture.

Le lien est en dans les sources si vous souhaitez consulter le texte de loi. 

On y lit d’abord le but de cette modification  :

“Renforcer la résilience des entreprises d’assurance face à des variations importantes de taux d’intérêt ou de prix des actifs,
 
Et de prendre à titre conservatoire plusieurs mesures macroprudentielles préventives lorsque cela est nécessaire pour préserver la stabilité du système financier ou prévenir des risques menaçant gravement la situation financière des organismes d’assurance ou d’une partie significative d’entre eux (à savoir au moins un
organisme systémique
)”



Vous avez bien lu :

Si UN SEUL gros assureur souffre trop des taux d’intérêt négatifs, votre assurance-vie pourra être bloquée, et vous ne pourrez plus y toucher ni profiter des rendements.

Il n’y a pas de hasard si cet amendement est passé en 2016.

C’est l’année précise où la Banque Centrale Européenne a pris la décision de baisser les taux d’intérêt en négatif, en sachant très bien que cela allait durer. 

C’est mathématique : un assureur ne peut pas délivrer 1% de rendement à ses clients s’il gagne moins de 0% sur les marchés financiers… 

C’est une véritable bombe à retardement !

Alors le gouvernement a “contourné” la procédure normale pour trouver une procédure “accélérée”, comme il le fait souvent ces dernières années.

En tant que citoyen, voici comment je vois les choses après avoir étudié cette loi :

Parce que les gros assureurs n’ont pas fait leur travail de prévoir la situation économique, et ont oublié de faire les réserves suffisantes, le gouvernement s’est octroyé tous les droits (sans aucun contre-pouvoir) pour bloquer du jour au lendemain votre assurance-vie.

Une règle ne change pas : à la fin, c’est toujours l’épargnant qui trinque!

C’est encore une attaque sanglante contre l’assurance-vie, alors qu’elle a été pendant des dizaines d’années un magnifique placement sûr.

Et c’est pour toutes les raisons que nous venons d’évoquer que les Français, pour la première fois et alors qu’ils savent qu’une crise arrive, n’y croient plus. 

-4 milliards d’euros, c’est le montant de décollecte nette sur la moitié de l’année 2020…

Récemment ils préfèrent encore le Livret A, qui leur rapporte moins que la hausse des prix…

L’épargne de précaution a changé de bord. Pour vous protéger il faut désormais mettre votre argent hors des engrenages de dettes et du monde financier, et dans l’économie réelle. 

Sources

Laissez un commentaire

15 commentaires

veauvy 15 octobre 2020 - 9 h 14 min

il est impossible de sortir de son assurance vie sans frais ? ? ?

Répondre
BOET- CORREAUD Jacqueline 29 octobre 2020 - 9 h 43 min

depuis le décès de mon mari, je me trouve avec des actions en bouse, que je ne sais comment gérer, j’ai également investi dans des petites épargnes ainsi qu’une assurance vie, ma banque se refuse à me conseiller sur quoi que ce soit.
j’ai 85 ans et je voudrais préserver un maximum de ces épargnes pour mes enfants (2)
Un conseil avisé me serait salutaire, merci

Répondre
Pierre ARTHUS 22 novembre 2020 - 3 h 34 min

pour vos actions, je pense que le « mieux » serait de prendre contact avec la Fédération des clubs d’investissement … pas pour vous lancer dans un de ces clubs, mais pour avoir les coordonnées du plus proche de vous géographiquement et de leur rendre visite ou de leur demander de vous mettre en relation avec un de leur membres… ce sont des passionnés des bourses, ils sauront vous dire quoi vendre et quand , en fonction du portefeuille (la liste des titres) que vous leur montrerez (le papier de la banque)… quant à votre ou vos contrats d’assurance-vie…attention 85 ans est l’âge auquel des modifications contractuelles (clause bénéficiaire par exemple ) sont considérées comme potentiellement sujettes à manipulation (vulnérabilité) – je vous suggère de vous rapprocher de votre notaire ou un avocat pour constater ce que vous souhaitez pour la suite et que vous êtes encore apte à en décider, avec si besoin, le témoignage d’un gériatre (même si ça peut être vexant) – bon courage !

Répondre
Gaelle 23 novembre 2020 - 15 h 19 min

Bonjour, votre article est édifiant et m’inquiète vraiment car j’ai ouvert des assurances vie pour mettre de l’argent de côté pour mes enfants. Ces comptes sont bloqués jusqu’à leurs 18 ans et sont majoritairement en unités de compte. Que me conseillez-vous de faire afin qu’ils aient accès à cette épargne (en janvier 2021 pour l’un et en juin 2023 pour l’autre) ?

Répondre
Alain 24 novembre 2020 - 12 h 32 min

Merci pour vos explications très claires…
J’imagine que les rendements des assurances-vies seraient bloquées en cas de retraits trop importants :
La mesure concerne tous les établissements financiers, il faut prendre cette mesure comme une protection. Si tous les épargnants retiraient leurs fonds en même temps, cela pourrait aggraver une crise économique comme la pénurie d’essence, ce sont les gens qui vident les pompes alors qu’il n’y a pas de pénurie….
A suivre… mais je ne vois pas bien comment stocker votre liquide hors des banques et la crypto est menacée aussi !
Bien à vous
Alain

Répondre
ETTALBI 25 novembre 2020 - 9 h 46 min

Bonjour ,je suis héritière d’ une assurance vie d’une dame que je m’occupe. Le jour de son décès ont me dit que j’hériterait de 40 pourcent car je n’ai pas de lien de parenté .Que me suggérez vous. Doit-je craindre que dans un avenir proche si cette dame décès je n’aurai rein et en plus payer des frais je n’aurai pas ma part d’héritage. Je vous remercie de votre réponse .

Répondre
Véronique 28 novembre 2020 - 20 h 36 min

Merci, mais que préconisez – vous ? où placer son argent ?

Répondre
PASTEUR 30 novembre 2020 - 11 h 58 min

oui LA SOCIETE GENERALE bouge : elle appelle sa clientèle à s’inscrire sur un RDV d’information
Le theme est VOS PLACEMENT – VOS PROJET IMMOBILIER §

Répondre
de CROMBRUGGHE Michel 4 décembre 2020 - 23 h 47 min

Après lecture de votre article, je pense que je vais changer de stratégie quant aux placements « long terme » de mes assurances-vie.
Je les croyais sûrs et sans risques, vu le contexte actuel, je vais très vite réfléchir à d’autres horizons.
Merci beaucoup et bien cordialement.

Répondre
MONACO 10 décembre 2020 - 17 h 02 min

Bonjour,
Je viens de vous envoyer une question sur justement les assurances vie
Cordialement

Répondre
FINET ANNIE CLAIRE 29 décembre 2020 - 15 h 14 min

Bonjour, je compare les deux articles concernant l’assurance et j’y lis deux avis radicalement contradictoires ce que je trouve inquiétant . En effet dans celui du 23 Mai il nous est conseillé de privilégier les Fonds en Euros et dans celui de Septembre Les assureurs ne veulent plus d’assurance-vie en fonds euros, et vous non plus. et dans celui de septembre il est écrit
Qui voudrait d’un placement qui :
Ne rapporte plus rien ?
Présente des risques très élevés ?
Avec des frais de gestion importants ?…..en précisant que 80 % des français détiennent des Fonds en Euros en Assurance Vie. C’est certain que s’ls ont suivi le conseil du mois de Mai…….J’aimerais bien une explication de tout cela car je n’y comprends pas grand chose je l’avoue. Il est vrai par ailleurs que mon assurance vie m’a fortement incitée il y a quelques années à transférer mes avoirs sur un autre type de placement qui détient en majorité des Carmignac d’une part et des fonds en euros d’autres part. Les Carmignac baissant au fur et à mesure du nombre d’années du contrat en faveur des Fonds en Euros. Et recemment j’ai une autre somme d’argent à placer et j’ai été fortement incitée à ouvrir sans frais d’entrée un compte multi supports…..Or je comprends que ce n’est pas la chose à faire.! Vous conseillez par ailleurs d’ouvrir plutôt un PEA pour une durée d’au moins 5 ans sa fiscalité étant meilleure que celle de l’assurance vie avec pas d’impots sur les plue value au bout de 5 ans. Ce dont j’aurais besoin c’est de conseils personnels je m’en rends compte… Je suis interessée par les comptes Pépites aussi dont vous parlez mais cela me semble bien compliqué à mettre en place …..

Répondre
Pirchenfellner 29 décembre 2020 - 15 h 37 min

Merci de vos conseils et informations utiles. Je viens de placer 40 000 € en assurance vie à ma nouvelle banque, mais
réalisant mon erreur, j’ai déjà retiré partie. Puis-je convertir le reste en PEA sans pénalité ou liquider tout ? J’ai 80 ans.
héritiers/bénéficiaires: petits enfants. Merci d’un conseil.
Herta

Répondre
Claudette Maurin 4 janvier 2021 - 10 h 55 min

J’ai bien lu cet article mais je ne sais toujours pas comment sortir et placer ailleurs dans les meilleures conditions, les assurances vie !!!
Suite de l’article avec les données pratiques svp ? Merci.

Répondre
A...,,,,t 12 janvier 2021 - 13 h 53 min

Quelle est l’alternative (dans l’intérêt du client) à
cet état des lieux ????

Répondre
ceyral@aol.com 12 janvier 2021 - 16 h 57 min

bonjour (touche majuscule hors d’usage)
l’argent placé en bourse rapporte des sommes colossales à ceux dont c’est le métier (banquiers, assureurs, poste et diverses personnes peu fiables).
des rendements de 100 % sont constatés ci ou là, et même plus. ainsi des clients chez boursorama avec des pea (10 000/20 000€) ont bouclé 2020 tout prêt des 200 % de rendement. les pea n’ont pas accès au srd, et donc payent comptant chaque achat . . . et la ttf.
cependant, il y a toute une myriade d’escroc de toutes sortes sans scrupule qui rodent à la recherche de personnes vulnérables. quelques uns offrent des rendements forts attractifs et tienne parole. néanmoins « ils » gardent le plus fort des gains pour eux mais « le client » reste satisfait avec un gain supérieur à 5 %.
j’ai eu comme explication que « les assurances vie basées sur des fonds européens ont mal tournés en 2020 contrairement à la bourse qui avait augmenté de 50 % ». vous avez tout compris « ils » se payent notre tête. seulement je sais très précisément ce qu’a fait la bourses en 2020, et je vais sûrement reprendre « mes sous »
un porte feuille bien géré, c’est entre 20 et 80% de revenus annuels avec une bonne porte d’entrée sur les places financières performantes et des logiciels également très interactifs.
bons rendements pour 2021

Répondre